Une action foncière publique au service d’une stratégie agricole et alimentaire

Quand l’Agglomération du Grand Angoulême développe une politique agricole ambitieuse qui s’appuie sur un volet foncier volontariste.

Un article publié dans le quotidien Charente Libre le 06 avril 2018.


Mercredi, Vincent You, a présenté les grandes lignes du plan alimentation et agriculture de GrandAngoulême. Un travail débuté il y a un an avec des agriculteurs du territoire et une pléiade de partenaires pour mettre en œuvre une stratégie agricole et alimentaire à l’échelle de l’agglomération. La délibération avait été votée en conseil communautaire le 18 octobre 2017.

«Pour 2018, le gros du travail va être axé sur le foncier», annonce Vincent You, vice-président de l’agglo en charge du dossier avec Denis Dolimont (pour l’eau) et Marie-Hélène Pierre (en charge de l’économie sociale et solidaire). «On va redonner de l’espace foncier aux agriculteurs, poursuit Vincent You. Ce sera acté dans le PLUi. Sur 350 hectares à urbaniser, il n’en restera plus qu’une centaine. Les autres seront déclassés et deviendront agricoles.» 

Autre enjeu, celui de la transmission des exploitations. L’agglomération compte 500 agriculteurs «dont 200 sont proches de la retraite», indique Vincent You. «L’objectif, poursuit l’élu, c’est d’accompagner la cession et la transmission locale pour éviter que les exploitations ne s’agrandissent en monoculture (maïs, blé) ou le rachat par les Chinois ou les Bordelais.» Le leitmotiv de ce plan alimentation est de faire de l’agriculture de qualité et certifiée pour nourrir la Charente. «Et de parler à tous les agriculteurs», insiste l’élu qui a entendu les réserves de certains agriculteurs sur le bio.

y
y